VisionatureVisionature
fr
de
en
es
nl
Visiteur Anonyme
Accueil
 
Qui sommes-nous ?
 
Nos partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 3 derniers jours
    - 
Les 7 derniers jours
     Cartes en temps réel
       - 
Hérisson d'Europe 2020
       - 
Bondrée apivore 2020
       - 
Guêpier d'Europe 2020
       - 
Balbuzard pêcheur 2020
       - 
Pluvier doré 2020
       - 
Traquet motteux 2020
       - 
Azuré porte-queue 2020
       - 
Azuré de Lang (A. de la luzerne) 2020
       - 
Pacha à deux queues 2020
       - 
Mythimna unipuncta 18-20
       - 
Azuré du thym (A. de la sarriette) 18-20
       - 
Moyen Argus (Azuré du genêt) 18-20
       - 
Criquet migrateur 2020
       - 
Oedipode soufrée 18-20
       - 
Grillon d'Italie (ssp. pellucens) 18-20
       - 
Decticelle atlantique 18-20
       - 
Trithémis à ailes ambrées 19-20
 - 
La galerie
  Revues naturalistes
    - 
Faune-Aquitaine Publication
    - 
Le Courbageot
Information
 - 
Toutes les actus
  Aide
    - 
Manuel d'utilisation
    - 
Référentiels espèces et fiches techniques
    - 
Code d'usage
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
La Foire Aux Questions
    - 
Validation des données
 - 
Comité d'Homologation Aquitain
  Statistiques d'utilisation
Atlas, enquêtes et suivis
 - 
Cartes dynamiques des Oiseaux Nicheurs d'Aquitaine
 - 
Cartes dynamiques de la faune d'Aquitaine
 - 
Atlas des mammifères sauvages d'Aquitaine
 - 
Synthèses locales
 - 
Migration
 - 
Observatoire rapaces
 - 
WetLands International
 - 
VigieNature - protocole STOC
 - 
VigieNature - protocole STERF
Quelques liens


Toutes les actus
page :
 
<
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 819
 
vendredi 5 juin 2020
technews
Papillons de nuit
Un micro qui a du mal à se faire entendre...

L'Œcophore nervurée Alabonia geoffrella est un petit papillon de nuit à l'activité diurne, d’une envergure d’environ 20 mm. On l’observe souvent posé sur une feuille au soleil, en lisière d'une forêt ou d'une haie. Il s’envole lorsqu’on le dérange, mais se repose rapidement à proximité. 

On le reconnait alors facilement avec ses deux taches claires, qui séparent la base de l’aile "or et argent" du bout plus sombre. Ses palpes labiaux, démesurés, sont dressés tels des cornes. Le mâle parade inlassablement, surtout le matin, durant tout le mois de mai. Les derniers individus sont observés autour du 15 juin.

Une séparation arbitraire divise les familles de lépidoptères en trois groupes hétérogènes. Parmi les environs 5.370 espèces de papillons présentes en France, seulement 260 sont des papillons de jour (anciennement dénommés Rhopalocères). Sur les quelques 5.000 papillons de nuit, plus de 3.300 sont des microlépidoptères. Ce sous-groupe, le plus fourni, est aussi le moins étudié, car nombre d’espèces sont de détermination très délicate. Mais ce n’est pas le cas d’Alabonia geoffrella !

Grand merci à Melchior Viallet pour la rédaction de cette actu.

Légende de l'image : Alabonia geoffrella. © Michel et Paule Ehrhardt

posté par Mathieu Sannier
 
lundi 6 avril 2020
avinews
Un tuto pour mieux utiliser NaturaList

Vous êtes nombreux à utiliser l'application mobile NaturaList pour saisir vos observations. Mais l'utilisez-vous au meilleur de ses capacités?

Voici un premier tuto qui pourra vous être utile dès à présent pour le défi-nature spécial confinement:

NaturaList: bien positionner ses observations.

posté par Mathieu Sannier
 
jeudi 2 avril 2020
avinews
Oiseaux
Atlas des oiseaux migrateurs et hivernants d'Aquitaine - la nouvelle référence!

Après la parution de l’Atlas des Oiseaux nicheurs en 2015, la LPO Aquitaine publie en coédition avec le Muséum national d’Histoire Naturelle, l’Atlas des oiseaux migrateurs et hivernants d’Aquitaine. Une nouvelle référence sur l’avifaune locale! 

Ce travail s’appuie sur des données de science citoyenne collectées sur l’ensemble de la région en hiver comme en migration, notamment via cinq années de prospections de terrain sur les oiseaux hivernants. Il mobilise également les suivis au long cours ciblant la migration au Pays basque et sur le littoral atlantique depuis 40 ans, et les comptages des oiseaux d’eau à la mi-janvier réalisés depuis 1967.

Au travers des 309 monographies enrichies par de nombreuses photos, des diagrammes phénologiques, des graphiques de tendance et des cartes de distribution, novices comme professionnels pourront se familiariser avec le comportement, la répartition et l’évolution de l’avifaune migratrice et hivernante d’Aquitaine.

La réalisation de cet Atlas est le fruit d’une collaboration entre des bénévoles et salariés de la LPO et des techniciens des fédérations de chasseurs. Il traduit leur implication dans l’amélioration de la connaissance de l’avifaune régionale.

Même si les livraisons n’auront pas lieu pendant la durée du confinement, vous pouvez réserver votre Atlas dès aujourd’hui !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter le service Boutique à l’adresse boutique@lpo.fr.

Un retrait sera également possible après la période de confinement à Villenave d’Ornon (33), à Bourrou (24) et à Pau (64). Pour cela, il vous suffit d’utiliser le bon de commande de l’Atlas ci-dessous.
Contact : clemence.aspisi-barraillier@lpo.fr / 05.56.91.33.81 (standard uniquement le matin).

Bien entendu, nous vous tiendrons informés des évolutions. Prenez soin de vous !

➽  Commander l’Atlas sur la boutique

➽  Bon de commande de l’Atlas

➽  Découvrir un extrait de l’Atlas

posté par Mathieu Sannier
 
mardi 31 mars 2020
technews
Hyménoptères
Confinés mais aux aguets : osez les osmies !

En cette période de confinement, où vous allez sans doute régulièrement à vos fenêtres, terrasses, balcons ou jardins pour les plus chanceux, c’est le moment de rechercher deux espèces d’osmies printanières !

Les osmies sont des petites abeilles solitaires, souvent qualifiées d’Abeilles maçonnes.

L’Osmie cornue Osmia cornuta est la plus massive. Précoces, les premiers mâles apparaissent souvent dès les premiers jours doux et ensoleillés de janvier. Selon la température et la latitude, les femelles émergent de fin janvier à fin février.

L’Osmie rousse Osmia bicornis (anciennement Osmia rufa), plus tardive, n’apparait habituellement que fin mars pour les premiers mâles et entre les 6 et 10 avril pour les femelles.

En règle générale, les premiers mâles d’Osmie rousse apparaissent après le début de la nidification de l’Osmie cornue.

Toutes deux affectionnent les nichoirs à insectes, les trous de ventilation des fenêtres (plus fréquemment occupés par Osmia cornuta, la première « levée »), les volets, poteaux creux, carillons à vent.

Cette année les premiers mâles d’Osmia bicornis dûment identifiés (photographies et validation d’expert) ont été détectés dès le 17 mars (Auvergne, Limousin, Alsace). Dès lors, les deux espèces étant actives, il est important de joindre une photographie à vos observations et de préciser le ou les sexe(s) observé(s). Ces éléments d’informations sont indispensables à la validation de vos données.

L’Osmie cornue disparaitra courant avril, alors que l’on pourra observer des femelles d’Osmies rousses, très défraichies, jusqu’à quasiment mi-juin.

Ces deux osmies pollinisent activement les arbres fruitiers, des plus précoces aux plus tardifs, mais aussi les fraisiers (Osmie rousse). Une véritable osmiculture (élevage d’osmies) se développe en arboriculture pour favoriser la pollinisation « dirigée ».

Attention à ne pas confondre ces deux espèces !

Les femelles des deux espèces possèdent de petites cornes entre les antennes et les mandibules. Elles sont sensiblement plus grandes que les mâles. Ces-derniers ont de plus longues antennes et la face claire.

Identification des femelles :

  1. Thorax recouvert de poils noir mat. Pointe de l’abdomen rousse : Osmie cornue Osmia cornuta
  2. Thorax recouvert de poils brun-gris à roux. Pointe de l’abdomen noire (sauf en Corse) : Osmie rousse Osmia bicornis

Identification des mâles :

  1. Face à poils blanc pur. Cuticule du thorax non irisée : Osmie cornue Osmia cornuta
  2. Face à poils blanc cassé, jaune, parfois orangé. Cuticule du thorax irisée : Osmie rousse Osmia bicornis

La saisie de ces deux espèces est ouvertes sur Faune-France et NaturaList si votre paramétrage définir Faune-France comme liste de référence pour les Hyménoptères.

Nous vous remercions d’accompagner vos observations de photographies pour faciliter la validation des données.

Des cartes du moment illustrent la répartition des deux espèces :

 

Légende de l'image : accouplement d'Osmie cornue. © David Genoud

posté par Mathieu Sannier
 
jeudi 26 mars 2020
avinews
Oiseaux
COVID-19 & STOC 2020 : restez chez vous !

En raison de l’épidémie du coronavirus, le suivi des carrés STOC est annulé pour tous les bénévoles, jusqu'à nouvel ordre. Seuls les salariés pourront, dans le cadre strict de dérogations au confinement validées par leur structure, engager ou poursuivre leurs suivis STOC ce printemps.

En tant qu’association, nous sommes responsable juridiquement de nos actions dans le cadre de nos activités, c'est-à-dire aussi dans le cadre des suivis de la biodiversité.

Adhérent, bénévoles salariés nous sommes tous directement concernés. Les circonstances exceptionnelles actuelles exigent que nous nous mobilisions pour appliquer strictement les consignes de confinement émises par le gouvernement.

Ne prenez aucun risque et participer plutôt aux défis « Confinés mais aux aguets » pour les oiseaux mais aussi les papillons depuis chez vous ! 

Bon courage et prenez soin de vous !

posté par Mathieu Sannier
 
lundi 23 mars 2020
technews
Papillons de jour
Confinés, mais aux aguets : défi papillons !

Les contraintes de confinement nous obligent à limiter nos déplacements. Faune-France vous propose donc de transformer votre lieu de résidence en observatoire de la faune sauvage. Combien d’espèces allez-vous pouvoir observer de chez vous ? Lesquelles ?

Plusieurs espèces de papillons précoces sont en pleine activité comme l’Aurore, le Citron, le Vulcain, le Paon du jour ou plusieurs piérides blanches.

Le second défi : inventorier les papillons de votre jardin

Ce second défi peut être effectué tous les jours, plutôt l’après-midi, dès que les conditions météo sont favorables. Il s'agit de faire régulièrement (quotidiennement si possible), une liste complète de tous les papillons que vous observez chez vous.

Attention, certaines espèces ne sont pas faciles à déterminer. En cas de doute, privilégier la saisie d’un genre plutôt que d’une espèce : Pieris indéterminé par exemple.

Ce défi exploratoire, concocté avec les conseils des spécialistes de VigieNature CESCO/MNHN, se fait ainsi:

Installez-vous en poste fixe durant 10 minutes. Pour chaque papillon observé dans un rayon de 5 mètres autour de vous, notez l'espèce et l'effectif.

Vous pouvez utiliser l’application Naturalist (Androïd), en mode Saisie par liste sur le terrain :

  1. Cliquer en bas à droite sur "+" ;
  2. Choisir la saisie "par liste sur le terrain" ;
  3. Dans le champ commentaire du formulaire, notez si des buddleias ou des lavandes sont fleuries dans votre jardin.
  4. Cochez « Enregistrer la trace » ;
  5. Puis, "Suivant".
  6. Renseigner le code etude "[ACasa] Confinés mais aux aguets"

La carte s’affiche alors et vous pouvez commencer à saisir vos observations. En saisissant un papillon comme première espèce d’une liste, tout le formulaire sera consacré aux papillons. Toute autre espèce pourra être saisie, mais hors liste.

IMPORTANT : si vous n’avez observé aucune espèce au bout de 10 minutes :

  • Terminez le formulaire en cliquant sur le carré (en haut à droite) ;
  • Dans "Groupe taxonomique", sélectionnez "Papillons de jour" ;
  • Cliquez sur "J’ai signalé toutes les espèces observées" ;

Une donnée « 0 No lepidoptera » s’affichera sur l’écran, indiquant qu'aucune espèce n'a été observée durant la période de relevé. Ces données d’absence sont ESSENTIELLES aux analyse à venir.

Remarque : en cas de liste vide, il est nécessaire de revenir sur la donnée vide (modifier la donnée) pour attribuer le code étude à votre formulaire.

Belles observations à tous.

Pour en savoir plus sur NaturaList, cliquez << ici >>.

posté par Mathieu Sannier
 
dimanche 22 mars 2020
avinews
Oiseaux
Confinés, mais au aguets ! J+2

Trois jours après le lancement de l'opération "Confinés mais aux aguets", Faune-France vous donne quelques chiffres :

- Nombre d'observateurs : 215

- Nombre de listes complètes transmises : 507

- Nombre de données collectées : 5.980

- Nombre de communes couvertes : 208

- Espèces inventoriées : 132

La courbe ci-dessus indique le nombre quotidien d'observateurs contribuant au suivi et le nombre de listes transmises complètes.

Parmi les nouvelles espèces remarquables détectées, signalons plusieurs Balbuzards pêcheurs en migration active, un Merle à plastron en halte à Nevers, des Martinet à ventre blanc à Montpellier et Saint-Rambert-d'Albon, un Elanion blanc en Charente-Maritime, une Cigogne noire en Haute-Vienne et un Aigle royal en haute-Savoie !

L'inventaire se complète aussi avec des espèces plus fréquentes : les trois bergeronnettes ont été repérées, quatres espèces de grives et de bruants, cinq de goélands et six de mésanges et de pics.

Bravo et belles observations à tous. Rendez-vous prochainement pour un nouveau point détaillé et des chiffres, espérons-le, toujours à la hausse.

posté par Mathieu Sannier
 
vendredi 20 mars 2020
avinews
Confinés mais aux aguets : inventaire des oiseaux de chez vous

Le défi proposé par Faune-France et Faune-Aquitaine consiste à noter toutes les espèces que vous observez de chez vous, sous forme de listes complètes. Il peut s'agir :

- de formulaires Oiseaux des jardins, et dans ce cas pas besoin de code. Si votre inventaire est complet, il est possible de l'indiquer en éditant une donnée du relevé, puis en faisant "Modifier formulaire" et enfin en cliquant sur "Toutes les espèces vues ont été signalées".

- de listes de 5 minutes, intégrant le programme EPOC, dans ce cas merci de l'indiquer en commentaire de la liste et de bien sélectionner le code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets" ; vous pouvez faire autant d'EPOC que vous voulez.

- de listes complètes plus longues, idéalement de 20 minutes au maximum, avec là encore la sélection du code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets".

Comment trouver les codes études ?

Sur Faune-France et les Faunes locaux, il est demandé sur la première page, avant de lister les espèces :

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/Web.JPG

Sur NaturaList le Code étude est demandé à la fin du relevé.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/NaturaList.jpg

 

Pour savoir comment faire des listes complètes :

- Sur Faune-France ou un Faune local ;

- Sur NaturaList en positionnant chaque oiseau, idéal pour les EPOC

- Sur NaturaList en listant toutes les espèces détectées, idéal pour les listes de plus de 10 minutes.

posté par Mathieu Sannier
 
mercredi 18 mars 2020
avinews
Confinés mais aux aguets, le(s) défi(s) nature à faire chez soi!

Les préconisations nationales sont claires. Il faut limiter nos déplacements autant que possible. Est-ce une raison pour abandonner l’observation de la nature ? Certainement pas ! Faune-France et Faune-Aquitaine vous proposent de transformer votre lieu de résidence en observatoire de la nature.

Côté oiseaux, des millions de migrateurs passent en ce moment au-dessus de nos têtes. Il suffit de lever les yeux pour faire de superbes observations. C’est aussi l’occasion de dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de chez vous.

Pour le reste de la faune, nous vous proposerons, durant les prochaines semaines, des recherches ciblées. Il s’agira de trouver une série d’espèces anthropophiles et d’en dresser, tous ensemble, la carte de répartition nationale.

Le premier défi : l'inventaire complet des oiseaux de chez vous

Bonnes observations à toutes et à tous, et gardez le moral!

posté par Mathieu Sannier
 
lundi 16 mars 2020
avinews
Oiseaux
Défi-Nature et confinement, c'est possible!

Les jours à venir vont nous inviter à nous intéresser particulièrement à la faune de proximité. Dans le jardin ou du balcon, il y aura toujours des choses à voir!

Nous sommes donc en train de vous concocter un défi-nature un peu spécial pour remplacer celui de mars, et continuer d'échanger ensemble pour garder le lien!

A bientôt donc!!

Toute l'équipe de Faune-Aquitaine

posté par Mathieu Sannier
page :
 
<
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 819

www.faune-aquitaine.org est un site participatif proposé par la LPO-Aquitaine (433 chemin de Leysotte, F-33140 Villenave d'Ornon, 44°47'11"N 0°34'46"W) Plan d’accès
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020